Pour une meilleure expérience utilisateur sur ce site Web, veuillez utiliser un autre navigateur tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

X

Campagnes néerlandaise et belge pour l'économie d'énergie collective

4 minutes de lecture

Après le gouvernement néerlandais, le gouvernement belge appelle lui aussi la population à baisser le thermostat via la campagne "J’ai un IMPACT!" Cela peut-il réduire votre facture énergétique et avoir un impact sur les prix élevés ?

Publié le 11/04/2022

Le gouvernement néerlandais a lancé le 2 avril une campagne nationale visant à promouvoir les mesures d'économie d'énergie. Quelques jours plus tard, le gouvernement belge a suivi avec une campagne nationale similaire "J’ai un IMPACT!". Les particuliers et les entreprises sont encouragés à baisser le thermostat de quelques degrés. En outre, ils reçoivent quelques conseils pratiques, tels que limiter le temps de douche et cuisiner de manière à économiser l'énergie. Par ces campagnes, les deux gouvernements veulent réduire la consommation générale d'énergie et diminuer la dépendance à l'égard du gaz naturel et du pétrole russe. Le gouvernement néerlandais donne déjà le bon exemple en abaissant le thermostat de 2 degrés dans tous les bâtiments publics.

Cela fera-t-il baisser le prix de l'énergie ?

Le prix du gaz naturel et la dépendance de la Russie ne vont pas soudainement chuter à l'extrême suite aux économies collectives réalisées par les Néerlandais et/ou les Belges, car le prix de l'énergie est négocié dans des volumes beaucoup plus importants sur le marché international. Vous ne pourriez probablement observer un effet sur le prix du gaz naturel que si les mêmes mesures d'économie étaient appliquées dans toute l'Europe. Ce sur quoi ces mesures ont un effet, c'est bien sûr votre propre facture énergétique et le climat.

Combien économisez-vous sur votre facture d'énergie en baissant votre chauffage ?

Selon les chiffres du régulateur flamand de l'énergie (VREG), une famille moyenne qui se chauffe au gaz naturel consomme 17 000 kWh par an. Le prix du gaz naturel pour le mois d'avril 2022 s'élève à environ 0,22 € par kWh (coût d'énergie + transport), soit une facture annuelle de 3 740 €. La règle générale est que vous pouvez économiser environ 6 à 7 % de vos coûts totaux de consommation de gaz en baissant votre chauffage d'un degré. Cela représente une économie annuelle de 225 € par degré de moins.

Cela vaut donc la peine de baisser légèrement votre thermostat. Vous n'êtes toujours pas prêt à enfiler une couche supplémentaire de vêtements ? Essayez déjà d’adopter des mesures plus modestes, par exemple en baissant le chauffage dans les pièces que vous n’occupez que rarement. Lorsque personne n'est à la maison, vous pouvez régler le thermostat à 16 degrés. 16 degrés est la limite, car alors les murs extérieurs ne deviennent pas plus froids que 15 degrés et aucune condensation ne peut se former dans vos pièces. Cela pourrait entraîner un problème d'humidité, que vous voulez évidemment éviter à tout prix.

En outre, vous pouvez régler votre thermostat beaucoup plus bas la nuit et augmenter la température lorsque vous êtes éveillé. Vous avez peur d’attraper froid la nuit ? Ajoutez une couverture supplémentaire pour plus de chaleur et de confort.

Que retenons-nous de ces campagnes ?

Le message des deux campagnes, qui consiste à tourner l'interrupteur au sens propre et au sens figuré, est un bon rappel pour beaucoup. Les particuliers et les entrepreneurs appliquent déjà divers conseils d'économie car cela a un impact direct sur la facture énergétique mensuelle. Mais bien sûr, il faut toujours se le rappeler consciemment. Et peut-être encore plus important : soyez ouvert à l'idée de changer vos vieilles habitudes en ces temps de prix de l'énergie exceptionnellement élevés.

Si vous voulez continuer à prendre un bain chaud chaque semaine, que vous ne voulez pas investir dans une meilleure isolation mais que vous voulez baisser votre thermostat d'un degré, l'impact sur votre facture énergétique sera également limité.

Il y a donc encore du travail à faire. Il devrait y avoir un changement général de mentalité dans lequel les gouvernements jouent un rôle majeur avec des campagnes nationales (répétitives).

Quelles mesures prendre maintenant ?

Dans tous les cas, il pourrait y avoir quelques quick wins pour vous aussi. Ne manquez pas de lire les conseils sur notre blog ou via nos médias sociaux. Ceux-ci ont un impact direct, même à court terme, sur votre facture d’énergie.

Pour le long terme, il est important de savoir aujourd'hui dans quel état se trouve votre maison ou votre immeuble. Vous pourrez ensuite déterminer les premières mesures à prendre pour économiser l'énergie. Par exemple, vous pouvez investir dans une isolation plus importante et de meilleure qualité pour éviter les pertes d'énergie, ou dans des panneaux solaires pour produire votre propre électricité. Vous pouvez également opter pour des solutions de chauffage alternatives et plus durables, comme une pompe à chaleur. Ce sont des investissements relativement coûteux, mais vous pouvez demander des primes/subventions de soutien. Découvrez ici quelles sont les primes disponibles dans votre région.

Newsletter

Vous souhaitez rester au courant des dernières nouvelles en matière d'énergie et participer à des concours pour gagner de superbes prix ? Alors inscrivez-vous ici à notre newsletter que vous recevrez à chaque saison de l'année.

Share on Facebook Share on Twitter