Pas de fin du mazout

Le mazout et les chaudières au mazout ont défrayé la chronique à plusieurs reprises ces dernières semaines. Les décisions et les informations qui ont circulé étaient pour le moins confuses. Nous avons donc décidé de vous envoyer un MazoutMail spécial afin de clarifier les choses !

3 FAITS INCONTESTABLES

1. Vous pouvez continuer à vous chauffer au mazout
Logique, finalement. La qualité du mazout s’améliore constamment. Le mazout est pauvre en soufre depuis 2016. Cela contribue à rendre la combustion optimale avec une production de chaleur la plus élevée possible. C’est également tout bénéfice pour l’environnement. Si nous comparons le gaz et le mazout depuis l’extraction jusqu’à la combustion, le mazout n’est pas plus dommageable pour l’environnement que le gaz et les émissions de CO2 sont comparables.

Les combustibles liquides offrent des possibilités pour l’avenir : des recherches continues ont mené au développement de nouveaux combustibles liquides respectueux de l’environnement qui n’émettent pas de CO2 lors de la combustion. Ils sont aussi parfaitement opérationnels sans la moindre adaptation de votre installation de chauffage ou de votre réservoir. Les quantités disponibles sont encore aujourd’hui trop limitées, mais ces combustibles peuvent devenir une réelle solution pour demain.

2. Vous ne devez pas remplacer votre installation au mazout actuelle.  
Mais rien ne vous empêche de le faire. Une étude menée récemment par Informazout, notre organisme sectoriel, indique qu’une nouvelle chaudière à condensation est l’option financièrement la plus avantageuse pour remplacer une ancienne installation au mazout. Ces chaudières hautement performantes de nouvelle génération peuvent consommer jusqu’à 30% en moins, atteindre un rendement de 98% et émettre 30% de CO2 en moins.

3. Vous pouvez parfaitement combiner votre installation au mazout avec des énergies durables.
Vous pouvez facilement associer une nouvelle chaudière à condensation avec un chauffe-eau solaire pour la production de votre eau chaude sanitaire. Cela devient un choix encore plus durable avec moins d’impact sur l’environnement. En tant que consommateur, vous pouvez compter sur une économie supplémentaire de 10%, soit une réduction de votre consommation de 200 à 300 litres de mazout par an. Un scénario que nous soutenons depuis de longues années avec Informazout.

Quelles démarches devez-vous entreprendre?
Vous ne devez rien faire. Vous pouvez toujours chauffer votre habitation au mazout. Nous vous conseillons ensuite de vous préparer progressivement pour un avenir durable. Tout comme Informazout, nous croyons dans les solutions de chauffage abordables et efficaces actuelles et qui vont continuer à évoluer. Avec toujours moins d’impact sur l’environnement.

Vous avez déjà lu dans le passé un article sur la combinaison d’une chaudière au mazout avec un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur. Dans une telle installation hybride, le mazout agit comme relais énergétique pour éviter tout risque de non-approvisionnement en énergie renouvelable. Cette installation réduit également le risque de surcharge du réseau électrique aux moments les plus critiques, comme en hiver ou lors des heures de pointe.

Que va-t-il se passer au cours des semaines et des jours venir?
Nos organisations sectorielles vont maintenir le dialogue avec le gouvernement et nous continuerons à vous informer. Consultez également notre blog pour des infos actualisées.

Octaplus.be utilise des cookies et des techniques comparables à des fins fonctionnelles et analytiques, pour collecter des informations sur vos préférences et adapter le contenu de ses sites à vos préférences. Pour plus d'informations sur la politique de cookies de octaplus.be, cliquez ici.
Fermer